Origines

Depuis près d'un millénaire, l'art de l'émail contribue à la renommée de Limoges. Les Scythes qui vraissemblablement introduisirent cet art en Chine

par les Indes, pratiquaient déjà l'émaillage.

Puis les Egyptiens, les Phéniciens et les Assyriens maintinrent la tradition. 

Au Xè siècle av. J.C , Democrite d'Abdère inventa l'art d'imiter l'émeraude.

Au 1"è siècle, les Orientaux avaient acquis une grande habilité dans l'art

de fabriquer des objets réhaussés par l'application d'émaux colorés. 

Les émailleurs de Djepour, de Lahore dans l'Inde Centrale, de Bénarès sont considérés comme les plus habiles; il est difficile dans les autres pays de

rivaliser avec ces villes pour l'émaillage de l'or, pour les tons rubis,

vert émeraude, bleu saphir. 

L'émail fut ensuite travaillé à Cologne. De Cologne, les secrets de métier sont apportés à Limoges où au début du 15è siècle, furent développés les émaux champlevés et cloisonnés. Jusqu'au 17è siècle, l'art d'émailler continua à se développer et certains orfèvres et artistes se rendirent célèbres par son application au domaine de la bijouterie, de la verrerie et surtout l'orfèvre religieuse. 

Au 20è siècle, l'émail connaît un développement important. 

Aujourd'hui, les émailleurs envisagent l'émail comme une matière au service

de leur propos artistique et une recherche vers d'autres applcations dans le Design, l'Architecture, le mobilier, etc ...